Que ta lumière brille – Jour#7

Que ta lumière brille - Jour#7

Ephésiens 2:4-7  « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus–Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus–Christ. » 

Pour prier de façon juste, il nous faut aussi être au bon endroit.

Nous nous rappellerons avant d’intercéder, que nous étions morts ou séparés de Dieu, par nos péchés. Être séparé, c’est être loin de la vie, du Vivant, bref être mort. Mais Dieu nous aime, il est plein de miséricorde pour l’humanité. Alors, il sauve ceux qui croient, à cause de son grand amour. C’est bon de le confesser à nouveau avant de prier : la grâce, la pure grâce de Dieu, est le moteur de notre prière. 

Puis il nous est dit qu’il nous a ressuscités ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes ….

Voilà la meilleure position pour notre foi dans prière : assis ensemble dans les cieux !

Nous prions au milieu des problèmes, des douleurs, des combats de tous genres, mais notre esprit est assis dans les cieux en Christ. Nous sommes au-dessus de ce qui nous agresse et nous tire vers les choses d’en bas. Notre défi est d’apprendre à demeurer assis en Lui dans les cieux. C’est notre position normale dans la sacrificature royale selon l’ordre de Melkisedek. Et comme il n’y a pas de sacrificateur isolé, alors nous sommes assis ensemble. 

Voilà un des défis de la prière puissante pour ces temps. 

Si je résume… J’ai conscience de la grâce et de son grand amour. Je suis à la fois sur terre et dans les cieux. Je ne suis jamais seule si je suis en Lui. Car nous y sommes ensemble. Ma prière se mêle à celles de ceux qui m’ont précédé et ceux qui viendront après moi. Nous sommes Un. Jésus a prié pour cela sur terre en tant que souverain sacrificateur et il continue à le faire dans les cieux et à nous appeler ensemble à ce service dans les tabernacles éternels en tant que sacrificature royale.

Laissons-nous conduire par l’Esprit dans ce chemin d’intimité, de gloire et d’union.

Prions :

  • Cherchons la communion avec le Seigneur dans l’adoration. Asseyons-nous dans sa présence et écoutons ce pourquoi il veut que nous prions. Peut-être aussi que nous entendrons le reste de la famille céleste prier quelque chose de particulier, et cela nous saisira dans nos entrailles, et nous nous joindrons à cette intercession collective, pour un sujet qui nous était complètement étranger. 
  • Voilà notre défi. Faisons taire les préoccupations qui sont sur notre cœur pour chercher ce qui est important pour lui. 
  • Et prions pour que la lumière et la vie de Dieu continue à se manifester en face des ténèbres et de la mort : une libération de salut, de délivrance et de guérisons. 
  • Continuons à prier pour la sécurité dans notre pays également. C’est une guerre d’autel ! Le sang versé alimente les autels iniques. Mais nous déclarons que le sang de l’aspersion de Jésus parle plus fort que tous les sangs (celui d’Abel étant le plus ancien) Hébreux 12/24.

Que le feu brûle sur l’autel de l’Éternel et qu’il ne s’éteigne pas !
Fabienne

Read More

Que ta lumière brille – Jour#6

Que ta lumière brille - Jour#6

Halloween : une guerre d’autels
 
• 31 oct. – Halloween
• 01 nov. – Toussaint
• 02 nov. – Fête des morts
 
Un alignement dans le monde d’en-face Halloween, Panthéon et fête des morts…
Avant d’en parler, nous devons savoir d’où elles proviennent ces fêtes qui alignent ceux qui s’y soumettent. Halloween est loin d’être une fête pour enchanter les enfants, elle réclame du sang de sacrifices pour servir des autels.
 
Halloween dans son héritage celtique de la fête de Samain constituait une sorte de nouvel an. Cette fête religieuse, Samin en Irlande, — Samonios en Gaule — officiée par des prêtres — des druides — pendant sept jours célébrait la fin d’un cycle et le début d’un autre. La fête est une période close en-dehors du temps qui n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence. C’est une période pour communiquer avec les gens de l’autre monde dont son nom : le temps de Samain est celui du Sidh [l’autre monde]. Par tradition, ils éteignaient le feu de cheminée dans leur foyer puis se rassemblaient en cercle autour du feu sacré de l’autel, où le feu était aussi étouffé pour éviter l’intrusion d’esprits maléfiques dans le village. Après la cérémonie, chaque foyer recevait des braises encore chaudes pour rallumer le feu dans leurs maisons pour ainsi protéger la famille des dangers de l’année à venir.
All Hallows Eve, qui signifie littéralement la veille de tous les saints, c’est-à-dire la veille de la fête chrétienne de la Toussaint. Philippe Walter établit un lien entre la fête des morts — lendemain de la Toussaint, le 2 novembre — et la fête celtique de Samain.
 
La fête catholique de la Toussaint tire son origine d’une commémoration de tous les martyrs, instituée à Rome en 613 par le pape Boniface IV ; à l’origine elle était fêtée le 13 mai, jour anniversaire de la dédicace du Panthéon. Elle remplaçait la fête des Lemuria de la Rome antique célébrée à cette date pour conjurer les spectres malfaisants. 
Au IXe siècle, la fête fut étendue à tous les saints par le pape Grégoire IV et décalée au 1er novembre. Les historiens considèrent généralement que cette date a été choisie pour christianiser la fête de Samain. Certains spécialistes considèrent toutefois les festivités de la « veille de la Toussaint » comme devant exclusivement être rattachées à la tradition chrétienne et récusent toute origine païenne à ces célébrations.
 
La célébration de Toussaint fut suivie localement d’un office des morts dès le IXe siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra comme dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIe siècle. Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. Sur le Continent, l’historienne Nadine Cretin cite une croyance bretonne qui aurait perduré jusqu’au début du XXe siècle, selon laquelle les âmes des morts revenaient à la veille de la Toussaint et lors des nuits de solstice. Avant d’aller se coucher, on leur laissait de la nourriture sur la table et une bûche allumée dans le feu pour qu’ils puissent se chauffer. Cette croyance n’étant pas chrétienne, elle pourrait être, si elle est confirmée, une survivance de Samain.
 
Au cœur de cette guerre des autels, plus que des fêtes, c’est une activité spirituelle d’une grande intensité où des trafics sont engagés dans le monde des ténèbres. Ajouter à tout ce qui se déroule sur la nation, nous devons prendre conscience de l’importance de l’appel des cieux à nous tenir devant le trône de Dieu.
La place des intercesseurs est de nous tenir ensemble devant le trône de Dieu, non pas pour nous battre contre des principautés, mais en en adorant le Roi qui règne de toute éternité.
Au milieu de cette guerre des autels entre la terre et le deuxième ciel, les intercesseurs guerriers-amoureux devraient se tenir dans la repentance plaidant devant le trône de justice et d’équité. 
 
« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. » 2 Ch 7 :14
 
Si nous répondons à l’appel du son des trompettes qui nous convoquent dans les lieux célestes, alors nous ferons la différence devant le trône de Dieu, c’est tout un peuple francophone qui s’aligne ensemble dans la repentance. Nous avons demandé les nations, nous avons une responsabilité de veilleurs sur la muraille, l’atmosphère ne changera pas juste avec un chant mais quand tout un peuple se lève pour servir et accomplir la volonté du Père.
 
 
L’Eternel des armées revendique des territoires sur la terre, il désire équiper son Épouse d’une autorité apostolique et prophétique. L’Eternel des armées déplace ses troupes avec l’étendard du Lion de Juda, du haut des montagnes aux extrémités de la francophonie. C’est un mouvement de la gloire des cieux qui se déplacera, il s’annonce à la vue d’un petit nuage qui ouvre une voie royale. Des vents de deux royaumes diamétralement opposés se bousculeront alors que nous nous déplacerons dans la guerre en élevant le Roi des rois.
 
Nous pouvons avoir chacun notre lecture de ces événements, mais il est certain que ces fêtes  sont loin d’être anodines :  les fêtes d’Halloween, de la Toussaint, de la fête des morts et je peux le décréter : le positionnement des intercesseurs dans le jeûne, l’intercession, l’adoration et la déclaration prophétique sont loin d’être anodins !
 
…un autel d’adoration pour élever Yeshua Hamashiach, l’Agneau de Dieu qui a vaincu la mort en offrant sa vie.
 
« Et ils chantaient un cantique nouveau : Oui, tu es digne de recevoir le livre, et d’en briser les sceaux
car tu as été mis à mort et tu as racheté pour Dieu, par ton sang répandu, des hommes de toute tribu,
de toute langue, de tout peuple, de toutes les nations […] A celui qui siège sur le trône et à l’Agneau
soient louange et honneur, gloire et puissance pour toute éternité. » Ap.5:8,13
 
Ensemble devant le trône de justice, 
Eric Pechin

Read More

Que ta lumière brille – Jour#5

Que ta lumière brille – Jour#5

Les ténèbres sont une caractéristique du monde avant la création (Genèse 1:2). Elles accompagnent le chaos et le vide qui précèdent. Mais ces ténèbres n’obscurcissent ni la pensée ni l’action de Dieu. L’Esprit de Dieu couvait le monde au-dessus des ténèbres, et au moment il a voulu, il a fait jaillir la lumière et il l’a séparée des ténèbres (Genèse 1:4) 

Dans ces jours, nous voyons d’une manière plus particulière la guerre qui se livre entre les ténèbres et la lumière. Et j’espère que vous êtes tous conscients que ce WE, certaines personnes cherchent à libérer beaucoup plus de ténèbres encore, contre les enfants de Dieu, et contre toute l’humanité en général. Il y a déjà et il va y avoir beaucoup de combats dans les cieux, et l’issue des combats déterminera ce qui va arriver dans la suite. C’est une guerre d’adoration, une guerre dans la prière, une guerre d’autels et de trônes.

La bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui, les ténèbres n’empêchent toujours pas Dieu d’agir, de créer, d’aligner et de réordonner les choses. C’est pourquoi nous prions. Notre prière a pour but de ramener les choses sous l’autorité et la juridiction de Jésus pour qu’il y accomplisse sa volonté, que les ténèbres s’écartent et que la lumière vienne.Cela commence souvent dans cette saison avec la prière dont parle Psaume 34:6 : « Quand un malheureux crie, l’Eternel entend. » Quelle grâce de savoir qu’en toutes circonstances, Dieu nous entend. Nous racontons, nous supplions, nous demandons de l’aide.

Deuxième étape : dans ces dernières années, je découvre ce but de la prière partagé ci-dessus : ramener les choses sous l’autorité de Jésus. Tant que j’essaie de trouver des solutions terrestres, par moi-même, à un problème, je cherche une solution dans mes ressources et dans les limites de mon autorité et mes capacités terrestres.

Malheureusement, la plupart de nos sujets de prière les dépassent largement. Je ne peux pas mettre fin à la COVID, je ne peux pas donner du travail à tous ceux qui l’ont perdu, je ne peux pas sécuriser la France, et je ne peux pas non plus empêcher les catastrophes naturelles. Mais lorsque je commence à prier, j’en appelle à une autre autorité, un peu comme si je disais : je ne peux pas résoudre ce problème par moi-même, mais je sais qu’il y a quelqu’un qui peut faire quelque chose. Je ne sais pas ce qu’il fera, mais j’ai confiance qu’il sait quoi faire, parce qu’il n’est pas limité par les ténèbres. Il voit, il sait, il connaît, il était, il est et il sera. Alors je prie : je prends cette situation et je les ramène sous l’autorité de Jésus : Seigneur, regarde ce qui se passe. Voilà qui tu es, voilà ce que tu dis que tu fais, alors agis selon ta volonté qui est… et nous écoutons le Saint-Esprit qui nous conduit.

Troisième étape : L’un des mystères glorieux de Dieu est le sacerdoce royal auquel il nous invite. Dans ce sacerdoce-là, Jésus nous rend acteurs à l’intérieur de sa juridiction. Nous avons commencé à prier, et nous avons ramené la situation sous l’autorité de Jésus. Mais ce n’est pas fini. Maintenant Jésus nous a aussi invités à le rejoindre dans les lieux célestes et à nous assoir avec lui pour exercer à sa suite notre fonction royale de sacrificateur. Dans cette dimension-là, nous apprenons à écouter et discerner ce qu’il dit et ce qu’il veut. Dans les lieux célestes, li n’y a pas de ténèbres. Lorsque je viens avec Jésus dans la salle du trône, je ne suis que dans la lumière. Dans cette lumière, j’apprends à percevoir les choses telles qu’elles sont vraiment avec la clarté de Dieu, et j’apprends aussi à prier et parler sur ces choses selon sa sagesse.

Tout ceci est très résumé et il faudrait des heures pour l’expliquer en détail ! Mon but est de nous inviter à une chose dans ces jours et dans cette saison : rejoindre Jésus en esprit, dans la lumière, dans les lieux célestes. C’est le seul endroit à partir duquel nous allons pouvoir trouver une autorité dans la prière. Dans ces jours qui viennent, ne priez pas depuis la terre seulement. Allons au-delà de nos angoisses et de toutes les émotions qui nous tirent vers le bas. Présentons-les à Jésus, et attachons-nous surtout à regarder les choses d’en-haut. Apprenons les chemins qui font bouger le bras de Dieu, et qui permette au ciel de venir sur la terre. Nous allons apprendre. C’est une chose glorieuse dans laquelle Dieu nous pousse. Nous allons apprendre à prier depuis la lumière et pas du milieu des ténèbres. Si vous ne savez pas comment avancer, offrez à Dieu une adoration extravagante dans ce WE, plus que celle qui sera offerte sur beaucoup d’autels très moches dans ces jours. Elevez Jésus, élevez son sang, partagez le pain et le vin dans sa présence, élevez son alliance. Et Priez. Priez selon ce que l’Esprit vous montre et vous dit.

En ce qui concerne les sujets de prière, vous avez l’embarras du choix : COVID, malades, soignants, terrorisme, confinement, économie… Le Saint-Esprit a pour chacun un fardeau pour ce jour.

N’oubliez pas de vous inscrire sur Sentinelles 24/7. Votre engagement nous encourage et nous donne des forces. Profitez aussi des veilles en Live sur le groupe Fb de Sentinelles 24/7. Elles deviennent particulièrement stratégiques dans ces temps de confinement ! 

Elvire

Read More

Que ta lumière – Jour #3

Que ta lumière brille - Jour #3

Nous avons déjà vécu ensemble pas mal de batailles dans la prière. Nous en avons gagné certaines et perdu d’autres. Mais nous savons l’issue finale, alors nous ne perdons pas courage !
 
Une fatigue légitime a pu venir sur les guerriers amoureux. Puis l’envie de passer à autre chose etc…
Mais nous avons changé de saison. D’autres disent, de façon encore plus radicale, que nous sommes passés dans une nouvelle ère. Bref nous ne pouvons plus calquer notre vie spirituelle sur les modèles d’avant aussi légitimes soient ils. 
 
De plus nous ressentons que l’ennemi s’est infiltré dans cette faille ou faiblesse, chez beaucoup d’intercesseurs. C’est comme un froid qu’il a soufflé sur nos cœurs afin de les ralentir, voir de les insensibiliser. Une léthargie s’installe pour nous pousser à devenir spectateur, où encore pire hiberner  spirituellement, dans l’hiver qui n’aura pas de fin….si nous ne nous réveillons pas. 
 
• C’est un appel à la repentance pour chacun d’entre nous pour revenir à plus d’intimité, de recherche de cette présence de Jésus, qui fera fondre ce froid qui veut nous endormir. 
• Nous avons besoin de laisser réveiller l’amour pour le bien aimé et pour ce monde 
• Que nous reprenions les armes de Dieu et particulièrement l’épée de l’Esprit.
• Que les hautes louanges de Dieu soient dans nos bouches et l’épée à deux tranchants dans nos mains. Psaume 149/5-9
Laissons nous remplir de son Esprit, car c’est lui qui nous renouvelle dans la prière jour après jour. C’est lui qui prie en nous.
 
Prions 
• Pour tout le Corps de Christ, dans nos villes, régions et nations afin que l’Esprit de prière soit libéré. 
• Prions pour que le Père nous montre ses stratégies et que nous nous repentions d’essayer de les trouver sur Facebook ou internet en général. 
• Nous sommes dans un temps de jeûne. Je vous propose de jeûner de nos recherches de ce que pensent les autres, pour chercher sa face et prier selon son cœur. 
• Prions pour les malades chez eux et dans les hôpitaux et cliniques. Nous sommes gardiens de vie. Allons dans les lieux de souffrance en esprit, déclarons la guérison, le salut. Déclarons la puissance de vie qui fait reculer la mort et la maladie.
• Enfin prions pour le personnel de santé qui est déjà bien sous pression, sans s’être vraiment remis de cette première vague. 
 
En bref aimons notre Dieu et notre prochain comme nous même. 
Fabienne Pons 

Read More

Que ta lumière brille – Jour#1

Que ta lumière brille - Jour#1

« La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. » 1 Jean 1:5 

On ne va pas se le cacher, nous vivons des heures sombres. Mais pour celui qui connaît les chemins de la présence de Dieu, il y a un endroit où nous pouvons retrouver la lumière. Elle est l’antidote de la confusion, de la menace et de l’ombre qui essaient de nous faire perdre le vrai sens des choses. Semaine après semaine, j’apprends à vivre dans sa lumière, à suivre sa lumière et à être sa lumière. La peur, la colère, le désespoir, sont des émotions très puissantes qui peuvent mal nous influencer. Mais lorsque nous vivons dans sa lumière, et que nous nous occupons de simplement le suivre et lui obéir, nous pouvons garder le cap et continuer à collaborer avec Dieu. 

Dieu est lumière. En grec, le texte insiste sur le fait qu’il n’y a absolument aucune sorte de ténèbres en Dieu. Lorsque je suis en communion avec lui, je vis dans la lumière, je fais des choix dans la lumière, et je prie dans la lumière. 

Étonnamment, nous avons autant besoin de cette lumière pour prier que pour le reste de notre vie. Si nous prions depuis nos craintes, nous prions sans autorité. Si nous prions depuis un endroit de confusion, nous demandons comme des aveugles. Mais si nous prions dans la lumière, alors nous prions en connaissant Dieu, notre foi augmente, et notre autorité de même. Nous prions depuis en haut au lieu de prier d’en bas, nos prières sont une avec celles de Dieu au lieu d’être des prières angoissées dénuées de discernement. 

Durant les dix jours qui sont devant nous, l’ennemi va essayer par de multiples moyens de libérer beaucoup de ténèbres et d’obscurité sur la terre. Et nous allons apprendre à l’adorer, monter dans sa gloire et sa lumière, nous tenir devant ses faces, et prier, déclarer et bouger avec lui. Nul ne peut dire qu’il sait, mais nous apprenons chaque jour, et nous découvrons comment répondre à cet appel si spécial et encore si mystérieux d’être un sacerdoce royal pour notre Dieu, exerçant notre service et notre autorité dans les lieux célestes. 

Nous sommes aussi invités à jeûner. Nous jeûnons pour reconnaître que Dieu doit reprendre sa place dans notre vie, et qu’elle doit se vider de tout un tas de choses qui nous encombrent et qui nous alourdissent. Nous nous humilions aussi parce que nous savons que tous nos efforts et nos bonnes intentions ne suffiront pas et que nous avons besoin de l’action de Dieu. Nous jeûnons parce qu’il est celui dont nous avons réellement besoin. Alors nous permettons à nos corps de ressentir un certain manque qui reflète le manque de Dieu dans nos vies et dans le monde qui nous entoure. 

Dans cette journée, prenez le temps de vous repentir pour toutes les formes d’obscurité en vous. Repositionnez-vous dans sa lumière en vous écartant de toute crainte, de toute colère et de toute confusion. 

Prenez du temps dans la présence de Dieu, adorez l’Agneau, soyez convaincus de l’amour du Père. Prenez la Sainte-Cène aussi. Elevez Jésus, élevez son sang qui parle plus fort que tout autre sang. 

Voici quelques sujets de prière : 

  • priez pour les personnes atteintes du coronavirus
  • priez pour les personnes âgées dans les EHPAD ou celles qui sont isolées à la maison
  • priez pour les soignants et pour toutes les décisions si souvent difficiles qui doivent être prises dans cette saison
  • priez pour que la vie de Dieu se répande dans le pays q
  • priez pour que chacun de nous ait des occasions de parler de Jésus et que des personnes donnent leur vie à Jésus 
  • priez pour que tout ce qui doit venir à la lumière vienne à la lumière dans cette saison

Pour que nous puissions être ensemble dans ce temps, vous êtes invités à : 

  • inscrire les créneaux horaires pour lesquels vous vous engagez dans la prière via l’application de Sentinelles 24/7 sur francepriere.com 
  • vous joindre aux veilles en Live sur le groupe Fb

Avec affection et en communion de prière avec chacun, 
Elvire Dieny

Read More