Que ta lumière – Jour #3

Que ta lumière brille - Jour #3

Nous avons déjà vécu ensemble pas mal de batailles dans la prière. Nous en avons gagné certaines et perdu d’autres. Mais nous savons l’issue finale, alors nous ne perdons pas courage !
 
Une fatigue légitime a pu venir sur les guerriers amoureux. Puis l’envie de passer à autre chose etc…
Mais nous avons changé de saison. D’autres disent, de façon encore plus radicale, que nous sommes passés dans une nouvelle ère. Bref nous ne pouvons plus calquer notre vie spirituelle sur les modèles d’avant aussi légitimes soient ils. 
 
De plus nous ressentons que l’ennemi s’est infiltré dans cette faille ou faiblesse, chez beaucoup d’intercesseurs. C’est comme un froid qu’il a soufflé sur nos cœurs afin de les ralentir, voir de les insensibiliser. Une léthargie s’installe pour nous pousser à devenir spectateur, où encore pire hiberner  spirituellement, dans l’hiver qui n’aura pas de fin….si nous ne nous réveillons pas. 
 
• C’est un appel à la repentance pour chacun d’entre nous pour revenir à plus d’intimité, de recherche de cette présence de Jésus, qui fera fondre ce froid qui veut nous endormir. 
• Nous avons besoin de laisser réveiller l’amour pour le bien aimé et pour ce monde 
• Que nous reprenions les armes de Dieu et particulièrement l’épée de l’Esprit.
• Que les hautes louanges de Dieu soient dans nos bouches et l’épée à deux tranchants dans nos mains. Psaume 149/5-9
Laissons nous remplir de son Esprit, car c’est lui qui nous renouvelle dans la prière jour après jour. C’est lui qui prie en nous.
 
Prions 
• Pour tout le Corps de Christ, dans nos villes, régions et nations afin que l’Esprit de prière soit libéré. 
• Prions pour que le Père nous montre ses stratégies et que nous nous repentions d’essayer de les trouver sur Facebook ou internet en général. 
• Nous sommes dans un temps de jeûne. Je vous propose de jeûner de nos recherches de ce que pensent les autres, pour chercher sa face et prier selon son cœur. 
• Prions pour les malades chez eux et dans les hôpitaux et cliniques. Nous sommes gardiens de vie. Allons dans les lieux de souffrance en esprit, déclarons la guérison, le salut. Déclarons la puissance de vie qui fait reculer la mort et la maladie.
• Enfin prions pour le personnel de santé qui est déjà bien sous pression, sans s’être vraiment remis de cette première vague. 
 
En bref aimons notre Dieu et notre prochain comme nous même. 
Fabienne Pons 
Aenean at neque. vel, amet, sem, suscipit Donec ut leo. justo commodo