::: Ma déclaration pour toi France :::

::: Ma déclaration pour toi France :::

(Déclaration de la soirée Live France Prière du 13 septembre 2020)
Dans cette période particulière où nous nous apprêtons à franchir la porte d’une nouvelle saison 5781 qui nous propulsera dans une nouvelle saison prophétique. Nous ne faisons pas simplement le point sur notre parcours, mais nous affirmons notre alignement, nos rêves et nos attentes pour aller de l’avant dans le futur que Dieu a pour nous. Dans cette saison nous allons connaître ce que Dieu décrète dans les lieux célestes. Des sceaux sont ouverts et des décrets sont disponibles pour nos vies et pour les nations.
Tout comme le son crée le mouvement, nous sommes appelés à accueillir et à répondre au mouvement du Saint-Esprit. Le mouvement est la vie, et sans lui nous cesserions d’être ou d’exprimer ce pour quoi nous avons été créés. Nous disons c’est un temps pour se mouvoir !
 
Ne traversons pas cette nouvelle année sans embrasser le mouvement du ciel et nous saisir de ce que Dieu a en réserve pour nous. Écoutons le mouvement des grands vents célestes dans lesquels le son, le chant de l’Agneau se propage sur la mer de cristal jusque dans l’éternité. Dans cette saison le chant de l’Agneau sera être entendu, il aura un impact puissant sur la surface et dans les profondeurs de la terre qui crie après la révélation. Ce sont les sons du ciel qui créeront un mouvement de la gloire des Cieux dans l’atmosphère terrestre. Lorsque nous nous alignons et que nous offrons nos vies en sacrifice d’adoration devant le trône, c’est toute la création qui est au bénéfice du mouvement. C’est le temps que les sacrificateurs se lèvent !
 
Dans la guerre spirituelle à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui, des autels réclament du sang, la puissance du Dragon surgit comme jamais dans cette bataille. Bien que l’ennemi ait essayé d’épuiser les intercesseurs ces derniers mois, de museler la voix de l’Église, nous devons permettre à nos voix d’être entendues.
Dans cette année 5781 nous allons opérer avec le mandat de sacrificateurs-royaux avec l’autorité de rois, pour remporter des victoires dans les veilles des maisons de prière. Là où le Seigneur nous attend va être déterminant, nous allons expérimenter ce que signifie : le « sacrifice ». Nous sommes attendus pour être caché au creux de la main du Seigneur, à l’heure où tout est médiatisé, la dimension néo-monachique est activée, c’est dans le secret que sera notre force, dans l’intimité d’un face-à-Faces. L’Église redevient primitive, les maisons se transforment en maisons de prière, des lieux de gouvernement sur la nation. Faites la guerre en vous tenant au centre de sa présence !
 
Alors que le « dragon » cherche a égorgé et détruire, nous déclarons que la main d’autorité de Dieu s’impose à l’arrière de la tête du dragon et stoppe son mouvement. Dans le passé le dragon avait l’habitude d’aspirer les nuages de pluie libérée des lieux célestes, mais il est stoppé. Maintenant le dragon a été maîtrisé, il ne peut plus dérober la pluie des cieux réservée aux saints.
Nous devons accueillir Jésus qui met fin à la malédiction et en annule la puissance démoniaque. L’année hébraïque 5781, sera une période pour briser les malédictions, lutter pour une plus grande démonstration d’autorité et de liberté. Les malédictions qui se sont étendues à des lignées et à des terres doivent être traitées et supprimées.
 
L’Esprit de Dieu se répand, il s’apprête restituer l’esprit des Huguenots : prophétique, sacrificiel et radical à l’Église de France. Le Seigneur regarde de quelle manière nous nous présentons sur les sentiers anciens, car le temps de restitution est annoncé. La route des vignes de France va être visité par la pluie de l’arrière-saison, regardé un petit nuage se forme, la pluie arrive… Ces nuages se forment de l’intercession des saints, ils sont chargés de la nuée de témoins et de la présence de la Gloire des cieux. Les vignes du Seigneur seront guéries, émondées, restaurées, un vin nouveau va couler sur la France et sur toute la Francophonie. La vigne de France va être substituée par une nouvelle vigne céleste. Ce vin va restaurer le bonheur et la joie en Jésus-Christ sur la terre de France qui va revenir à son premier amour et c’est Jésus qui est la Vigne et nous sommes les branches. Le meilleur vin pour la fin de jours !
 
Le Seigneur a envoyé des anges et la nuée de témoins qui regarde afin de rapporter le témoignage au Père. Que la France soit à nouveau arrosée par la parole de Dieu.
 
Nous choisissons de te rencontrer Melkisédek, notre Grand Sacrificateur au-delà du voile déchiré, de nous présenter devant tes Faces, devant le trône où tu règnes en Roi, nous voulons répondre à l’appel de l’amour de notre bien-aimé, d’embrasser le fils qui a été glorifié. Seigneur, toi qui demandes à ton précieux peuple de fléchir les genoux et de t’embrasser. Nous le déclarons, que les nations de la terre embrassent le Fils. Nous voulons t’embrasser Seigneur, venir dans un face à face, nous tenir dans tes appartements, nous allons t’aimer plus que jamais.
 
Prends la braise touche nos lèvres, nous voici, nous voulons t’embrasser avec des lèvres sanctifiées. Nous t’embrassons avec respect, nous engageant à ne servir que l’autel de ta présence, nous nous attachons à l’alliance que nous avons avec toi seul. Nous voulons attacher nos lèvres à tes lèvres, que nos bouches deviennent des armes de guerre qui libère tes décrets sur les territoires que tu nous as confiés. Nous déclarons t’offrir un amour passionné, déterminé et total.
Que les nations de la terre embrassent le Fils,
Qu’elles ne s’attachent qu’à toi Yeshua dans une relation d’alliance.
Qu’elles se séparent de toutes les autres alliances parce que tu es un Dieu jaloux.
Que les nations reçoivent de nouvelles armes de guerre.
Et tu nous as choisis, nous ton épouse pour t’aimer et que nos bouches déclarent que ce que tu déclares dans les lieux célestes dans cette saison
Nous nous réfugions dans le creux des mains du Dieu de votre salut qui déploie sa justice,
Église embrasse le Fils, garde le silence et je combattrai pour toi.
Unis ensemble sur la muraille,
Eric Pechin
 
mi, eget libero ut mattis venenatis, elementum velit, amet, dolor eleifend Aenean