Jour 9 /// Opération Esther

Jour 9 /// Opération Esther

Deux sceptres, une autorité

Hier nous avons partagé concernant les deux sceptres du psaume 23.

Dans l’iconographie pastorale, la houlette tient une place de choix, non seulement parce qu’elle fait partie de l’image emblématique du berger, figure très importante dans la Bible, mais aussi parce qu’elle se retrouve encore dans les représentations de la crosse de l’évêque. Cette crosse rappelle que le mandat d’un évêque est d’abord pastoral. Il doit être un bon berger pour guider l’Église. La houlette prend aussi racine dans une réalité symbolique très lointaine, puisque déjà le Pharaon, le jour de son sacre, recevait une houlette et un fléau. Houlette dont l’image retrouvée dans les écrits et l’iconographie de l’Égypte ancienne correspond à celle du bâton à crochet.

 

Nous devons comprendre la fonction du bâton d’autorité qui est placé dans nos mains et ce que nous sommes censés en faire. Recevoir le sceptre royal nous confère une pleine autorité céleste venant de Dieu dans tout ce qui se présentera dans notre futur. Cela permet au gouvernement céleste de se propager sur la terre au travers d’une impartition personnelle. Quand le psalmiste parle de marcher dans la vallée de l’ombre de la mort, cela signifie que la mort ne peut pas avoir de pouvoir sur nous parce que nous portons une autorité supérieure qui se trouve dans nos mains pour exécuter des décrets de justice céleste contre la mort. Le bâton de berger est capable d’amener tous ceux qui le suivent dans ce domaine de gouvernement hors de la mort.

Le bâton de berger était fabriqué à partir de vignes qui ont été pliées puis séchées. Il avait un crochet très utile pour rattraper une bête égarée dans des endroits confinés ou perdue dans la montagne. Quand notre Berger dans les cieux nous attrape avec son bâton de berger, nous nous retrouvons coincés sous son bâton divin, face-à-faces avec lui. Lorsque nous sommes enrôlés dans ce mandat selon l’ordre de Melkisédek, nous n’avons pas d’autre alternative que de nous retrouver sous son bâton d’autorité notre visage dans ses faces. Dieu a son bâton de justice pour nous et lorsque nous pénétrons dans la dimension de l’ordre de Melkisédek, il nous équipe avec la capacité de légiférer les jugements de l’ordre divin afin de les libérer hors de la dimension céleste sur les territoires de la terre.

Le bâton qu’il a mis entre nos mains nous confère un niveau d’autorité supérieur, parce qu’il nous donne le pouvoir sur la puissance des ténèbres. Si le bâton de berger permet également de faire reculer un serpent pour protéger une brebis, un roi-sacrificateur a le pouvoir d’apporter une lumière créative au cœur des ténèbres et, de ce fait, de faire reculer les plans de l’ennemi. L’autorité est associée au siège du gouvernement du roi qui ne confère pas uniquement l’autorité de guérir les malades et de chasser les démons, mais aussi le pouvoir de déplacer les étoiles et les montagnes.

 Nous pourrions nous l’approprier pour ce temps au cœur de la pandémie et de tout ce qui vient contre l’église : Vraiment, je vous l’assure, si quelqu’un dit à cette pandémie : Soulève-toi de là et jette-toi dans la mer, sans douter dans son cœur, mais en croyant que ce qu’il dit va se réaliser, la chose s’accomplira pour lui. (Marc 11:23)  

Quand nous sommes correctement alignés, esprit, corps et âme, assis à la droite de Jésus dans notre position de roi, c’est cette dimension qui vient avec l’ordre divin de pouvoir tout transformer autour de nous, nous comprenons : que la puissance et l’autorité ne se trouvent pas dans ce monde mais dans le royaume des cieux, dans l’éternité, ce qui nous donne une grande responsabilité.

En tant que roi, nous avons le bâton de justice comme un juge dans un tribunal et nous sommes appelés à rendre des jugements qui peuvent avoir d’importantes conséquences dans la vie des personnes et sur les territoires de la terre. Notre position d’autorité, celle que nous avons encore à découvrir à savoir comment l’utiliser chaque jour, n’est pas étrangère à une vie de repentance. La repentance sera une clé pour accéder à toute cette dimension.

On ne pourra décréter : Soulève-toi de là et jette-toi dans la mer ! Si nous ne nous repentons pas, si nous ne plaidons pas devant l’Ancien des jours, notre condition, notre situation ou celle des nations de la terre. Nous nous retrouvons encore une fois dans une situation où Dieu nous place là où ne savons plus rien, pour nous enseigner le nouveau à venir et à vivre.

Notre position de roi ne sera pas toujours très confortable, quand il faudra libérer certains décrets. Nous devons prendre la mesure de ce que nous déclarons, notre voix royale a un pouvoir créatif comme le disait si bien John H. Osteen : Le miracle n’est pas loin de toi, Il y a un miracle dans ma bouche !

Quand nous changeons une situation, cela affecte beaucoup d’autres choses parce que tout est connecté et multidimensionnel. L’ordre de Melkisédek, à travers la royauté, va apporter la lumière dans toutes les sphères de l’espace dans lequel nous nous déplaçons.

Le bâton de berger du prophète Bob Jones

Le prophète Bob Jones avait ce qu’il appelait son bâton de berger – Shepherd’s Rod – ; il recevait de Dieu une fois par année les directives pour la saison. Notre ami le prophète Kirk Bennett me rapportait une conversation qu’il avait eue avec Bob. Chaque année le Seigneur convoquait Bob Jones dans son conseil dans les lieux célestes pour lui donner les directives de l’année. Lorsqu’il arrivait dans ce lieu, le Seigneur lui demandait : Qui dis-tu que je suis ? Et Bob répondait : Mon Seigneur, mon Roi, l’Éternel des armées, Yaweh… Et le Seigneur à plusieurs reprises lui posait encore cette question, alors Bob Jones s’évertuait à essayer de trouver le mot juste. Jusqu’à ce que le Seigneur lui dise : Appelle-moi Melkisédek ! Bob Jones s’empressait et s’exécutait alors en appelant le Seigneur : Melkisédek. Alors il recevait son bâton de berger et le Seigneur lui communiquait toutes les directives pour l’année.

Eric Pechin

ultricies eleifend Nullam libero tristique justo vel, felis