Jour 3 /// Opération Esther

Jour 3 /// Opération Esther

Dans Esther 2:12, le texte parle de la préparation nécessaire aux femmes avant d’aller vers le roi. Cette préparation durait 12 mois et se déroulait en deux temps. Pendant 6 mois, la femme était préparée à l’aide d’huile de myrrhe, puis pendant six autres mois avec d’autres parfums, aromates et cosmétiques. 

La reine ne pouvait pas apparaître devant le roi sans cette préparation. C’était une préparation exigeante et longue. 

Il en est de même pour l’Epouse avant qu’elle rencontre Jésus. Elle est préparée longuement. Cela n’est pas très compréhensible parfois pour notre culture occidentale habituée à obtenir tout rapidement et si possible sans trop d’effort… Mais dans la Bible, Dieu ne fait rien sans l’avoir préparé, porté, engendré, suscité, annoncé. L’Esprit a plané au-dessus du chaos avant que Dieu prononce toutes les paroles de la création, Israël a préparé la nouvelle alliance, Jean-Baptiste a préparé le chemin pour Jésus, etc… La préparation est un principe spirituel qui permet au Saint-Esprit de s’assurer que les choses arrivent au temps fixé et qu’elles peuvent être reçues et accomplir leur but. Finalement, cette préparation prend énormément d’importance car elle conditionne l’aboutissement ! On le dit parfois autrement : notre cheminement avec Dieu a autant d’importance que notre destination. Quelque chose se passe lorsque nous marchons avec Dieu qui est infiniment important. Nous changeons et nous sommes transformés.
Au fur et à mesure du chemin, Esther est devenue de plus en plus belle, humble, intelligente, forte, audacieuse et remplie de foi. Grâce à toute cela, au moment où elle a été présentée au roi, elle a reçu toute sa faveur et il en a fait la reine. 

Toute cette préparation fait partie d’une mise à part pour lui. Ce sont des renoncements mais aussi un appel. L’appel d’un amour brûlant et consumant de Jésus pour nous et pour l’humanité toute entière. 

Esther aurait pu refuser la préparation imposée. Elle aurait passer le reste de sa vie dans le harem des femmes et n’aurait jamais pu joué le rôle que Dieu voulait lui donner. Si elle avait choisi la facilité et qu’elle avait résisté aux exigences qui étaient là, Dieu aurait trouvé une autre solution pour sauver son peuple, mais Esther serait passée à côté de la destinée que Dieu voulait lui confier. Heureusement, elle a accepté le chemin nécessaire. 

A notre tour, nous sommes invités à vivre ainsi, et à accueillir la préparation que Dieu veut nous donner. En écrivant, j’ai l’image suivante : lorsqu’un roi ou une reine doit être couronnée, ils se mettent à genoux pour recevoir la couronne. On ne va pas aller chercher une échelle pour mettre une couronne sur la tête d’un roi ou d’une reine qui refuse de s’incliner et de s’agenouiller… Alors je me pose la question : est-ce qu’il y a dans l’Epouse de Christ l’humilité et l’intelligence nécessaires pour vivre un chemin qui l’amène à genoux son roi pour recevoir sa couronne ? 

La myrrhe, qu’on retrouve dans la préparation, représente le parfum et la beauté qui viennent au travers des temps d’épreuve. Dans la symbolique biblique, la myrrhe est liée à la souffrance. C’est un parfum à la fois agréable et amer. 

Dans cette dernière année, nous avons expérimenté le temps de la myrrhe. Malheureusement, il y a beaucoup d’enjeu dans ce temps-là, car nos raisonnements humains, poussé par l’ennemi, peuvent vite nous faire douter de la présence, de la bonté et de la fidélité de Dieu, ou bien encore nous pousser à nous accuser et à nous condamner. Pourtant la myrrhe n’a rien à voir avec tout cela, elle est un parfum qui se développe au fur et à mesure où l’Epouse apprend à aimer Jésus même à travers la souffrance et l’attente qui lui semble trop longue. Elle produit une beauté, une intelligence et une force spéciale car elle a surmonté ses fragilités comme ses résistances, ses questionnements et ses entêtements. Et à la fin, quand elle se présente au roi, elle trouve sa faveur. 

Toute cette symbolique est vraie pour la fin des temps, le retour de Jésus et le grand mariage. Mais elle nous parle aussi dans le contexte de l’intercession dès maintenant, puisque la démarche d’Esther devant le Roi représente aussi notre appel à nous lever comme une Epouse royale pour demander l’action de Dieu en faveur de nos nations. 

Dans l’histoire d’Esther, normalement la reine ne pouvait pas entrer sans l’autorisation du roi, mais dans la foi, elle brise le protocole, et le roi l’accepte. Je ne sais pas exactement dire pourquoi, mais il y a quelque chose de cet ordre-là que Dieu nous promet. Une Epouse belle, humble, intelligente par l’Esprit, remplie de foi, et audacieuse, qui trouve sa faveur, peut demander et obtenir, au-delà de ce qui semblait permis. Il faut dire que cette Epouse-là connaît et aime tellement son roi, que son premier désir, c’est que les désirs de Jésus lui-même s’accomplissent. Désirer les désirs de Jésus, soupirer les soupirs de Jésus, pleurer les larmes de Jésus et décréter les actes de son règne. Voilà un type d’intercession, fondée sur l’intimité, dans laquelle il est bien temps d’entrer… 

Alors quelques sujets de prière pour nous aujourd’hui, alors que nous sommes en chemin : 

  • Prions pour que la plaie du COVID dans nos nations cesse. 
  • Prions pour nos chefs d’état et nos gouvernements. Cette période est très compliquée, et nous prions pour une sagesse d’en haut sur eux, et pour des conseillers inspirés par le Saint-Esprit
  • Repentons-nous pour tout ce qui déplaît à Dieu. Les sujets sont multiples, alors laissez-vous guider par le Saint-Esprit et allons profondément dans la repentance et crions grâce.
  • Prions pour aussi pour les Etats-Unis où les tensions liées aux élections restent vives. Au-delà des candidats, élevons le nom de Jésus et appelons la protection et un mouvement de Dieu dans ce pays. 
  • Et prions aussi pour Israël. L’histoire d’Esther, c’est l’histoire d’une délivrance miraculeuse du peuple Juif. Dans un contexte où les Juifs sont de plus en plus malmenés dans de nombreux pays, prions pour leur protection et pour une révélation du Messie en Yeshoua. 


Soyez bénis et fortifiés, 

Elvire