De Pessah à Chavouot …

De Pessah à Chavouot ...

Vendredi soir… un temps de veille conduit par Elvire dans Sentinelles 24/7. Nous ouvrons ce temps de Shabbat, un peu particulier, car c’est celui qui précède Pessah. Les juifs l’appellent le Shabbat des Shabbat ou le Shabbat Hagadol : « le Grand Shabbat ».
 
Il résonne de façon particulière car il précède ce temps où Jésus va vivre sa passion en tant qu’agneau de Dieu. Mais en même temps, en tant que grand prêtre, il va enseigner ses disciples et commencer à poser les enseignements et les symboles de la nouvelle alliance. 
C’est un temps très important que nous retrouvons en particulier dans l’évangile de Jean.
 
Le temps culminant est ce repas de Pessah. La table est comme un autel où le grand prêtre officie. Tout se dit et se révèle à cet endroit. C’est le temps de communion par excellence où la terre et le ciel se rejoignent dans ce climax de la prière de Jésus, notre souverain sacrificateur. Jean 17.
 
Je reviens à notre temps de Shabbat et je reçois cette pensée. 
Le Seigneur nous a préparé une table où nous sommes tous invités jusqu’à Chavouot. C’est une table d’amour, de révélation de l’agneau, une table de communion et d’union.
Ce temps des 50 jours entre Pessah et Chavouot n’aura pas de coupure, mais est une fois de plus un tout, un chemin où plus exactement une montée. Les juifs ont d’ailleurs cette habitude de compter l’omer. Chaque jour compte. Mais je ne m’étendrais pas sur ce sujet. 
Bref un temps de communion et de révélation avec Jésus est ouvert pour ceux qui ont faim et soif de sa présence. 
 
En réfléchissant à cette direction et comment la vivre, je me rappelle ce que j’ai cru entendre lors de Pourim. « Le rouleau est encore déroulé ! »
Cela veut dire que nous ne sommes pas allés encore jusqu’au bout de ce que l’Esprit voulait nous enseigner dans ce livre d’Esther et tout ce qui est lié à cette fête.
Les fêtes de l’Eternel sont des rendez-vous ou dit autrement dans cette saison : des portes. Le Père y fixe ses temps favorables pour que nous soyons d’une façon particulière autour de lui en tant que famille. 
Ce sont des temps d’autorité et d’accomplissement dans le déroulement de ses desseins. C’est lors de ces rendez vous que Jésus est venu à Pessah, a ressuscité à la fête des prémices et que l’Esprit a été envoyé à Chavouot ou Pentecôte. Dieu si je puis me permettre respecte strictement son agenda. 
 
Ce qui m’étonne ici c’est que les portes ne semblent pas se fermer après le rendez vous. 
La première de Pourim reste ouverte. Celle de Pessah va le rester également.
Qu’est ce que cela peut vouloir dire au niveau prophétique ?
 
Cela me renvoie à un texte que j’avais reçu fortement pour cette année.
Le Psaume 24 nous dit que nous sommes attendus à la montagne de l’Eternel, dans la Sion céleste. Pour pouvoir nous y rendre, un appel à la repentance se fait entendre pour nous séparer de tous les principes babyloniens qui souillent nos vies.
Et là sur ce chemin de montée difficile, j’ai vu des portes. Chacune des portes, quand nous la passions, nous propulsait vers la suivante. D’où le mot accélération qui a résonné à mes oreilles. 
Passer cette porte c’est en fait passer au travers de Jésus, de son sacrifice, de sa résurrection, d’une révélation nouvelle ou renouvelée, pour aller à la suivante. Nous avançons de gloire en gloire comme dans 2Co 3/18. 
En même temps que nous passons au travers de cette révélation, nos portes intérieures, nos esprits s’élargissent de façon surnaturelle et sont capables d’élever leurs linteaux ou leurs têtes, pour laisser entrer et demeurer, plus du Seigneur Jésus en nous. Une transformation miraculeuse s’opère par le Seigneur l’Esprit qui nous libère.
Dans cette ascension nous rencontrons Jésus d’une nouvelle façon et nous sommes transformés en la même image par le roi de gloire.
 
Au vu de ce que j’entends ces derniers jours, il est possible que ces fêtes, ces saints rendez vous  ou ces portes restent ouvertes. Elles s’alignent, nous sortent du temps terrestre, comme on le voit au sujet de la restauration de la tente de David, dans Amos 9/11-15. Le laboureur suit de près le moissonneur, et celui qui foule le raisin celui qui répand la semence…
Nous changeons de fuseau horaire pour nous aligner avec le royaume et les portails célestes. Jean a vu une porte ouverte dans le ciel, nous sommes appelés à passer de porte en porte, suivre l’agneau afin de vivre une union, une unité beaucoup plus intense avec lui en vu de ce mariage qui se prépare. 
 
En tant que sacrificateurs, notre rôle est de suivre le grand prêtre dans son temple et de le servir. Mais aussi d’appeler toute sa famille dans ce mouvement de l’Esprit, dans la repentance, la communion, voir l’union et l’amour fraternel. 
 
Oui il y a une porte particulière qui est ouverte pour nous approcher du trône et toucher son sceptre.
Oui il y a une table qui demeure dressée pour la communion, la purification et la révélation. 
C’est une accélération qui se produit. Les rouleaux ne se ferment pas mais ils se déroulent comme une route vivante : Jésus !
 
Pour ce temps, je crois que nous sommes encouragés à venir à cette table de Pessah et à communier tous les jours avec notre souverain sacrificateur et l’agneau, notre époux. 
Voilà où j’en suis aujourd’hui. Je vois que le chemin monte, qu’il est plein de gloire et de risques, car en bas, Babylone fait tout pour arrêter notre marche, la manifestation du royaume de Dieu et des fils de la  lumière.
 
::: Prions :::
• Le Seigneur nous attend jour après jour dans la persévérance pour monter avec lui à ses rendez vous 
• Continuons à laisser le Seigneur nous conduire dans la repentance sur ce chemin 
• Si nous le pouvons, prenons le repas du Seigneur, comme signe d’alliance à cette table du seder qui ne se clôture pas.
• Qu’un esprit de révélation vienne illuminer les yeux de notre cœur pour que nous le connaissions.
• Ouvrez un journal de bord prophétique pour cette période qui va être riche et pleine de défi 
• Enfin prions pour la situation sanitaire dans notre pays. Soyons les gardiens de vie de nos villes, de nos hôpitaux, Ehpad et cliniques etc…