Je me tiens sur la brèche

Je me tiens sur la brèche

« Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour de l’Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières… » Romains 15:30
 
L’Esprit de Dieu est à l’oeuvre en tout temps sur la terre, et l’esprit du mal aussi. C’est pour cela que nous sommes invités à persévérer dans la prière. Prier, c’est bien plus que demander des choses à Dieu. C’est user de l’autorité qui nous a été donnée depuis le jardin d’Eden pour demander à Dieu de remettre de l’ordre au milieu du chaos,  de la lumière au milieu des ténèbres, sa justice au lieu de l’injustice, et la bénédiction à la place de la malédiction.
Lorsque l’Eglise ne prie pas, personne ne fait son travail à sa place, et le chaos, la destruction, les ténèbres ont toute la place pour agir ! Par notre prière, nous ramenons les choses de la terre sous la juridiction et l’autorité de Jésus pour qu’il y exerce SON règne. Nous lui rappelons le grand prix qu’il a payé pour le salut, la justice, la paix. Nous élevons son sang, nous en appelons à l’amour de Dieu et à l’accomplissement de ses projets dans tous les temps, pour chaque vie et chaque morceau de terre. 
 
Je le redis : personne ne fera ce travail à notre place. C’est pourquoi nous nous encourageons les uns et les autres et nous vous encourageons à persévérer dans la prière. Oui le temps passe vite, oui nous avons beaucoup à faire, mais le diable est à l’oeuvre, et Dieu nous attend. 
 
A travers les années, j’ai découvert qu’il en ait de la prière comme de toutes les autres activités qui ne viennent pas à nous d’elles-mêmes : si je ne l’ai pas prévu, je ne le ferai pas. Si je ne l’ai pas « agencé », je n’y arriverai pas. Après plusieurs mois intenses, nous sommes dans une course de fond, et nous devons trouver un rythme. Pourquoi ne pas réfléchir à rythmer notre journée avec la prière, comme on le fait avec les repas, ou rythmer notre semaine ? Si nous ne prions pas, personne ne le fera à notre place… 
 
Voici quelques domaines déjà partagés qui ont absolument besoin de nos prières. La liste pourrait être immense. Nous remettons aussi simplement quelques sujets qui nous interpellent spécialement : 
  • La COVID : au-delà de nos avis sur l’épidémie, il y a toujours des malades, des gens qui luttent pour survivre et se remettre, d’anciens malades qui découvrent les séquelles laissées par la maladie, des soignants stressés, fatigués et chargés, des personnes âgées complètement isolés dans les EHPAD, et des familles qui souffrent. Prions pour eux tous. 
  • Les USA : les Etats-Unis ont beaucoup d’influence à travers le monde, si bien que la crise politique qui les traverse est importante pour le monde entier. Mais plus encore, cette crise met en difficulté le corps de Christ dans ce pays. Prions pour lui, pour eux, pour l’amour du Père qui est là et qui les rassemble, pour l’espérance de Jésus qui surpasse tout, et pour la main de Dieu dans ce qui se passe là-bas.
  • Nice et l’arrière-pays niçois : 6 semaines après la tempête, c’est difficile pour toutes les personnes touchées de se relever. Certains ont tout perdu, d’autres ont vu leur maison engloutie par les flots, des familles sont dans le deuil, tout cela dans des conditions de vie qui restent précaires : accès dangereux ou impossibles à certains villages, absence d’eau ou d’électricité. Et puis cet attentat à Nice, qui ravive des blessures qui se refermaient à peine. Prions pour eux, pour la consolation, pour la présence de Dieu, pour du soutien, et pour que les personnes et les familles puissent se reconstruire
  • Tous ceux qui sont touchés par la crise : les entrepreneurs en faillite, les commerçants qui doivent fermer, ceux qui ont perdu leur travail, ceux qui ne parviennent plus à boucler les fins de mois. Cette réalité est à nos portes, et elle appelle notre compassion, nos actes concrets et nos prières. Prions pour eux, et les uns pour les autres, dans toutes les choses difficiles que nous traversons. 
Merci de rester engagés avec nous. Il y a un travail qui nous attend dans les lieux célestes, et nous sommes les seuls à pouvoir l’accomplir. 
Il y a presque chaque jour des veilles en Live et en replay sur le groupe Sentinelles 24/7 pour vous aider. Venez nous rejoindre. 
 
Avec affection et en communion de prière, 
Elvire DIENY 

Read More

Que ta lumière brille – Jour#5

Que ta lumière brille – Jour#5

Les ténèbres sont une caractéristique du monde avant la création (Genèse 1:2). Elles accompagnent le chaos et le vide qui précèdent. Mais ces ténèbres n’obscurcissent ni la pensée ni l’action de Dieu. L’Esprit de Dieu couvait le monde au-dessus des ténèbres, et au moment il a voulu, il a fait jaillir la lumière et il l’a séparée des ténèbres (Genèse 1:4) 

Dans ces jours, nous voyons d’une manière plus particulière la guerre qui se livre entre les ténèbres et la lumière. Et j’espère que vous êtes tous conscients que ce WE, certaines personnes cherchent à libérer beaucoup plus de ténèbres encore, contre les enfants de Dieu, et contre toute l’humanité en général. Il y a déjà et il va y avoir beaucoup de combats dans les cieux, et l’issue des combats déterminera ce qui va arriver dans la suite. C’est une guerre d’adoration, une guerre dans la prière, une guerre d’autels et de trônes.

La bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui, les ténèbres n’empêchent toujours pas Dieu d’agir, de créer, d’aligner et de réordonner les choses. C’est pourquoi nous prions. Notre prière a pour but de ramener les choses sous l’autorité et la juridiction de Jésus pour qu’il y accomplisse sa volonté, que les ténèbres s’écartent et que la lumière vienne.Cela commence souvent dans cette saison avec la prière dont parle Psaume 34:6 : « Quand un malheureux crie, l’Eternel entend. » Quelle grâce de savoir qu’en toutes circonstances, Dieu nous entend. Nous racontons, nous supplions, nous demandons de l’aide.

Deuxième étape : dans ces dernières années, je découvre ce but de la prière partagé ci-dessus : ramener les choses sous l’autorité de Jésus. Tant que j’essaie de trouver des solutions terrestres, par moi-même, à un problème, je cherche une solution dans mes ressources et dans les limites de mon autorité et mes capacités terrestres.

Malheureusement, la plupart de nos sujets de prière les dépassent largement. Je ne peux pas mettre fin à la COVID, je ne peux pas donner du travail à tous ceux qui l’ont perdu, je ne peux pas sécuriser la France, et je ne peux pas non plus empêcher les catastrophes naturelles. Mais lorsque je commence à prier, j’en appelle à une autre autorité, un peu comme si je disais : je ne peux pas résoudre ce problème par moi-même, mais je sais qu’il y a quelqu’un qui peut faire quelque chose. Je ne sais pas ce qu’il fera, mais j’ai confiance qu’il sait quoi faire, parce qu’il n’est pas limité par les ténèbres. Il voit, il sait, il connaît, il était, il est et il sera. Alors je prie : je prends cette situation et je les ramène sous l’autorité de Jésus : Seigneur, regarde ce qui se passe. Voilà qui tu es, voilà ce que tu dis que tu fais, alors agis selon ta volonté qui est… et nous écoutons le Saint-Esprit qui nous conduit.

Troisième étape : L’un des mystères glorieux de Dieu est le sacerdoce royal auquel il nous invite. Dans ce sacerdoce-là, Jésus nous rend acteurs à l’intérieur de sa juridiction. Nous avons commencé à prier, et nous avons ramené la situation sous l’autorité de Jésus. Mais ce n’est pas fini. Maintenant Jésus nous a aussi invités à le rejoindre dans les lieux célestes et à nous assoir avec lui pour exercer à sa suite notre fonction royale de sacrificateur. Dans cette dimension-là, nous apprenons à écouter et discerner ce qu’il dit et ce qu’il veut. Dans les lieux célestes, li n’y a pas de ténèbres. Lorsque je viens avec Jésus dans la salle du trône, je ne suis que dans la lumière. Dans cette lumière, j’apprends à percevoir les choses telles qu’elles sont vraiment avec la clarté de Dieu, et j’apprends aussi à prier et parler sur ces choses selon sa sagesse.

Tout ceci est très résumé et il faudrait des heures pour l’expliquer en détail ! Mon but est de nous inviter à une chose dans ces jours et dans cette saison : rejoindre Jésus en esprit, dans la lumière, dans les lieux célestes. C’est le seul endroit à partir duquel nous allons pouvoir trouver une autorité dans la prière. Dans ces jours qui viennent, ne priez pas depuis la terre seulement. Allons au-delà de nos angoisses et de toutes les émotions qui nous tirent vers le bas. Présentons-les à Jésus, et attachons-nous surtout à regarder les choses d’en-haut. Apprenons les chemins qui font bouger le bras de Dieu, et qui permette au ciel de venir sur la terre. Nous allons apprendre. C’est une chose glorieuse dans laquelle Dieu nous pousse. Nous allons apprendre à prier depuis la lumière et pas du milieu des ténèbres. Si vous ne savez pas comment avancer, offrez à Dieu une adoration extravagante dans ce WE, plus que celle qui sera offerte sur beaucoup d’autels très moches dans ces jours. Elevez Jésus, élevez son sang, partagez le pain et le vin dans sa présence, élevez son alliance. Et Priez. Priez selon ce que l’Esprit vous montre et vous dit.

En ce qui concerne les sujets de prière, vous avez l’embarras du choix : COVID, malades, soignants, terrorisme, confinement, économie… Le Saint-Esprit a pour chacun un fardeau pour ce jour.

N’oubliez pas de vous inscrire sur Sentinelles 24/7. Votre engagement nous encourage et nous donne des forces. Profitez aussi des veilles en Live sur le groupe Fb de Sentinelles 24/7. Elles deviennent particulièrement stratégiques dans ces temps de confinement ! 

Elvire

Read More

Que ta lumière brille – Jour#1

Que ta lumière brille - Jour#1

« La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. » 1 Jean 1:5 

On ne va pas se le cacher, nous vivons des heures sombres. Mais pour celui qui connaît les chemins de la présence de Dieu, il y a un endroit où nous pouvons retrouver la lumière. Elle est l’antidote de la confusion, de la menace et de l’ombre qui essaient de nous faire perdre le vrai sens des choses. Semaine après semaine, j’apprends à vivre dans sa lumière, à suivre sa lumière et à être sa lumière. La peur, la colère, le désespoir, sont des émotions très puissantes qui peuvent mal nous influencer. Mais lorsque nous vivons dans sa lumière, et que nous nous occupons de simplement le suivre et lui obéir, nous pouvons garder le cap et continuer à collaborer avec Dieu. 

Dieu est lumière. En grec, le texte insiste sur le fait qu’il n’y a absolument aucune sorte de ténèbres en Dieu. Lorsque je suis en communion avec lui, je vis dans la lumière, je fais des choix dans la lumière, et je prie dans la lumière. 

Étonnamment, nous avons autant besoin de cette lumière pour prier que pour le reste de notre vie. Si nous prions depuis nos craintes, nous prions sans autorité. Si nous prions depuis un endroit de confusion, nous demandons comme des aveugles. Mais si nous prions dans la lumière, alors nous prions en connaissant Dieu, notre foi augmente, et notre autorité de même. Nous prions depuis en haut au lieu de prier d’en bas, nos prières sont une avec celles de Dieu au lieu d’être des prières angoissées dénuées de discernement. 

Durant les dix jours qui sont devant nous, l’ennemi va essayer par de multiples moyens de libérer beaucoup de ténèbres et d’obscurité sur la terre. Et nous allons apprendre à l’adorer, monter dans sa gloire et sa lumière, nous tenir devant ses faces, et prier, déclarer et bouger avec lui. Nul ne peut dire qu’il sait, mais nous apprenons chaque jour, et nous découvrons comment répondre à cet appel si spécial et encore si mystérieux d’être un sacerdoce royal pour notre Dieu, exerçant notre service et notre autorité dans les lieux célestes. 

Nous sommes aussi invités à jeûner. Nous jeûnons pour reconnaître que Dieu doit reprendre sa place dans notre vie, et qu’elle doit se vider de tout un tas de choses qui nous encombrent et qui nous alourdissent. Nous nous humilions aussi parce que nous savons que tous nos efforts et nos bonnes intentions ne suffiront pas et que nous avons besoin de l’action de Dieu. Nous jeûnons parce qu’il est celui dont nous avons réellement besoin. Alors nous permettons à nos corps de ressentir un certain manque qui reflète le manque de Dieu dans nos vies et dans le monde qui nous entoure. 

Dans cette journée, prenez le temps de vous repentir pour toutes les formes d’obscurité en vous. Repositionnez-vous dans sa lumière en vous écartant de toute crainte, de toute colère et de toute confusion. 

Prenez du temps dans la présence de Dieu, adorez l’Agneau, soyez convaincus de l’amour du Père. Prenez la Sainte-Cène aussi. Elevez Jésus, élevez son sang qui parle plus fort que tout autre sang. 

Voici quelques sujets de prière : 

  • priez pour les personnes atteintes du coronavirus
  • priez pour les personnes âgées dans les EHPAD ou celles qui sont isolées à la maison
  • priez pour les soignants et pour toutes les décisions si souvent difficiles qui doivent être prises dans cette saison
  • priez pour que la vie de Dieu se répande dans le pays q
  • priez pour que chacun de nous ait des occasions de parler de Jésus et que des personnes donnent leur vie à Jésus 
  • priez pour que tout ce qui doit venir à la lumière vienne à la lumière dans cette saison

Pour que nous puissions être ensemble dans ce temps, vous êtes invités à : 

  • inscrire les créneaux horaires pour lesquels vous vous engagez dans la prière via l’application de Sentinelles 24/7 sur francepriere.com 
  • vous joindre aux veilles en Live sur le groupe Fb

Avec affection et en communion de prière avec chacun, 
Elvire Dieny

Read More
luctus velit, ultricies felis ante. quis, eleifend massa